• Les cent premiers jours après la fin du monde, 98

    Merle.jpg

     

    Merle de la fin du monde

    Jean Calbrix

                 

     

    Merle picore en mon jardin

    La pomme de la fin du monde.

    Il n'a pas peur. Il vagabonde,

    Jouant, dans l’herbe, le dandin.

     

    En sifflotant, vite, il me sonde,

    Dans son frac noir de fier gandin.

    Merle picore en mon jardin

    La pomme de la fin du monde.

     

    Il ne croit pas, ce vil gredin,

    Qu’il périra dans la seconde,

    Quand s’abattra le plomb immonde,

    Que plus rien ne sera matin.

    Merle picore en mon jardin.

     

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 30 Mars 2013 à 11:00

    Que la musique est belle et ronde !

    Bravo !

    2
    Lza
    Samedi 23 Août 2014 à 18:01

    Oui, mais le chasseur, soudain distrait par la sonnerie du Téléphone, rate son coup, et le merlot s'enfuit, et va se cacher sous la haie.

    3
    SophiE
    Samedi 23 Août 2014 à 18:01

    Rondement mené!

    4
    le Belge
    Samedi 23 Août 2014 à 18:01

    Ce que j'aime, c'est le mélange des genres: en l'occurrence à lz fois primesautier et terrible, oui terrible, parce que la forme, anachronique, ajoute au malaise. Ce que l'aime moins, c'est l'auteur qui s'ingénie, au fil des commentaires, à eventer mon pseudonyme. Cela dit, je connais l'apôtre et n' attendait rien d'autre de lui: il est intrinsèquement mauvais. Dommage qu'il ait du talent. Le monde est mal fait.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :