• Le livre des Treize

    Le livre des treize

    Nous voilà rassurés à Calipso, vous étiez une bonne soixantaine à être venus célébrer cette treizième édition de notre concours de nouvelles. Il n’était pas assuré que l’on irait au terme de cette entreprise. La conjoncture comme on dit, n’est pas particulièrement favorable à la culture et l’est encore moins quand il s’agit de littérature. Fort heureusement, il y a encore des hommes et des femmes qui ressentent le besoin de créer, de s’ouvrir au monde, de se démener pour laisser une place à l’autre, de faire crédit à sa parole et d’en apprendre quelque chose.

    Ce concours, et son thème aux si nombreuses incidences nous en aura fait voir de toutes les couleurs et on l’aura accommodé à bien des sauces pour susciter l’intérêt du jury.  

    À la fois totem et tabou,  auxiliaire occulte, funeste pour les uns, enchanteur pour les autres, le nombre treize est le théâtre d’innombrables superstitions. Avec lui, les phobies se ramassent à la pelle et s’agglomèrent sous l’affreuse appellation de triskaidékaphobie, et plus affreux encore si vous y accolez un vendredi, de paraskevidékatriaphobie.

    Des esprits malins ont bien essayé de marabouter le nombre maudit, de se purifier les méninges à grand renfort d’eau bénite, de s’imprégner d’élixirs d’œil de chat, de se barder de gris-gris, d’amulettes et autres talismans, d’appeler à la rescousse anges et démons, de s’attacher les services d’un capteur de rêves, de courtiser Calliope, la reine des Muses, de s’acoquiner avec un Grand Voyant Médium résultats garantis, de convoquer le diable, y compris par la queue, d’aller flirter avec Bernadette  à Lourdes, de se lamenter devant un mur avant d’y déposer ses plus chers vœux, d’acheter cash la bienveillance des agences de notation et d’espérer en dernier ressort, une savante opération du Saint-Esprit…      

    Bien entendu rien de tout cela n’a été opérant et il a bien fallu que les auteurs se mettent au travail sans calculer et qu’ils se débrouillent avec la superstition pour faire briller des histoires qui enrichissent notre point de vue, qui permettent de soutenir le pire comme le meilleur, bref qui font aller la musique des mots avec un bel entrain jusqu’au moulin du treize.

    Le recueil des nouvelles primées est désormais disponible. On peut se le procurer auprès de l’association Calipso pour 7,50€ port compris (prix coûtant).

    Nouvelles en fête 2014

    Le livre des treize

    Le livre des treize

    Le livre des treize

    Le livre des treize

    Le livre des treize

    Le livre des treize

    Le livre des treize

    Le livre des treize

    Le livre des treize

    Le livre des treize

    Le livre des treize

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Vieufou
    Lundi 6 Octobre 2014 à 13:48

    Ravi d'avoir pu participer à cette sympathique soirée et de rencontrer tout ce petit monde !

    2
    danielle
    Lundi 6 Octobre 2014 à 17:32

    Ravie de voir mes "poussins"? mes "poulains"? mes potes de MDA en héros de la fête !

    3
    dominique guérin
    Lundi 6 Octobre 2014 à 20:20

    Je vais donc très prochainement découvrir mon recueil 2014 yes qui viendra compléter la collection Calipso que je me constitue année après année... Encore bravo à tousssssssssss.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    ysiad
    Mardi 7 Octobre 2014 à 08:12

    quelles belles photos... Un bonjours à tous ceux que j'ai reconnus, musiciens, comédiens, écrivains.

    5
    Joël H
    Mardi 7 Octobre 2014 à 16:10

    Merci à toute l'équipe de Calipso pour l'excellente soirée de samedi. Belles découvertes poétiques et musicales, convivialité revigorante. Tout ça met du baume au coeur !

    6
    Audrey
    Mardi 7 Octobre 2014 à 16:46

    Un peu déstabilisante cette impression d'avoir retrouvé une famille que je n'avais pas vue depuis longtemps... mais preuve que tout le monde a été vraiment sympa et chaleureux et que le week-end a été une grande réussite.

    Un peu choquante cette capacité de Guichet 12 à nous interpeller aux tréfonds de notre âme (on m'a notamment accusée, les yeux dans les yeux, de n'avoir que la "po... ésie sur les os" ! oops C'est grave docteur ? Incurable sans doute...) et à comprendre les auteurs au point de dévoiler "à quoi ça sert d'écrire"... mais preuve que le groupe a touché juste.

    Un peu affolantes ces nouvelles qui nous ont fait passer du relèvement de sourcil au grand éclat de rire (jusqu'aux larmes, pour ma part, merci Joël d'avoir ruiné tout mon maquillage cool) en passant par le petit sourire en coin... mais preuve que la lecture, l'écriture et le choix du jury ont été efficaces et talentueux.

    Bref, absolument exceptionnelle cette réunion des combattants de la plume à l'âge de vers. Merci à tous du fond du coeur.

    7
    Liliane
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 21:21

    Vos commentaires me font regretter de ne pas avoir été là sarcastic, mais dans un groupe d'inconnus, je me sens trop intimidée oops, dommage !

    Quoiqu'il en soit, ça donne envie de se procurer le recueil, ce que je vais faire !

    8
    LaurenceM
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 23:27

    Merci à tout l'équipage pour cette si belle soirée orchestrée par Patrick. J'ai été heureuse de retrouver certains compagnons d'écriture, d'en rencontrer d'autres. Bravo à tous et surtout à Joël dont le texte vaut la peine, à lui tout seul, de se procurer le recueil !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :