• Défi solidaire

    Emma et Véro, deux biologistes, collègues, copines et mamans, avec une envie commune d’aventure et de partage : le Raid Cap Fémina Aventure était fait pour elles !
    Il a suffit d’une phrase lancée par Véro, un midi, à la cantine : « Ah, si seulement un jour je trouvais quelqu’un pour faire le Cap Fémina avec moi… » et d’une réponse (immédiate, Bélier oblige) d’Emma : « Moi, je veux bien ! » pour que la team surgisse, se donne un nom, Cœurs de Lyonnes, et commence à se faire les griffes sur le plan d’action monumental qui l’attend.

    Presque deux mois plus tard, les griffes sont acérées et l’enthousiasme grandissant : 6 sponsors annoncés, 2 ou 3 de plus attendus, un vide-grenier, et une vente solidaire réussis, deux nouveaux vide-greniers, un vide-dressing, une nouvelle vente, un concours à venir et d’autres choses encore… C’est maintenant le temps qui leur manque !
    Mais tout sera fin prêt pour octobre, elles s’en réjouissent et ont hâte de faire la connaissance des autres teams et de partir à l’aventure avec elles !

    Le plus beau voyage, c’est celui qu’on n’a pas encore fait– Loïck Peyron


    1 commentaire
  • Nora par les frontières

    A l’invitation de l’association culturelle Calipso du Fontanil, la troupe "Les Indisciplinés" de l'APARDAP jouera pour la première fois la version longue de la pièce "Nora par les frontières", adaptée d'une pièce d'Alain Lecomte, le jeudi 11 mai à 20h30. C’est un travail d’atelier entièrement joué par des comédiens amateurs migrants. L ‘atelier est animé par Karine Vivant et Patricia L’Ecolier, bénévoles de l’Apardap. La participation libre se fera au chapeau au profit de l’Apardap. Places limitées, réservation indispensable .Accès pratique terminus du tram E.

    Nora par les frontières

     


    2 commentaires
  • Cœurs de Lyonnes

     

     

     

     

     

    L'association Cœurs de Lyonnes est née du projet de deux Lyonnaises de participer à la prochaine édition de Cap Fémina Aventure. 

    5000 kms parcourus à travers la France, l’Espagne et le Maroc. 12 jours hors du commun entre Françaises, Suisses et Canadiennes. 2 actions solidaires pour les enfants, en France où elles vont remettre du matériel de puériculture aux Restos Bébés du Cœur, et sur les terres Africaines, où elles vont repeindre l’école de Merzane.

     

     

     

     

    Emmanuelle Cart-Tanneur bien connue à Calipso pour avoir été au palmarès de plusieurs concours de nouvelles dont le premier prix de la 14e édition (recueil Rouge Noir) - sera sur la ligne de départ le 4 octobre 2017.

    Cœurs de LyonnesCœurs de Lyonnes

     

     

     

    Elle a également publié deux recueils de nouvelles chez Zonaires éditions dans la collection Lapidaires.

     

     

    Pour soutenir le projet, Zonaires éditions s'engage - jusqu'au 31 mars 2017 - à reverser 10% des ventes sur l’ensemble du catalogue à l’association Cœurs de Lyonnes pour toutes commandes de livres  via le site de zonaires éditions (hors librairies et institutions).

    Cœurs de Lyonnes a également besoin de votre soutien ! Voici le message que vous adresse Emmanuelle-Cart-Tanneur 

    Bonjour à tous !
    Tout d’abord, je présente mes meilleurs vœux à ceux que je n’ai pas encore vus/lus/eus cette année : que 2017 vous apporte sérénité, créativité, curiosité !
    En ce qui me concerne, ce sera essentiellement… l'Aventure.
    Oui, avec un grand A, parce que celle-là, ce ne sera pas rien quand même : un raid en 4x4 (oui, je sais, c'est pas du trek !) 100% féminin (mais si c'est possible) et solidaire - parce que rouler dans le sable, c'est bien, mais agir pour aider, c'est mieux : au départ de France, les Restos Bébés du Cœur du Gard recevrons ce que nous aurons collecté pour eux les mois précédents, et au Maroc, c'est une école du sud d'Erfoud (loin des circuits touristiques) que nous rénoverons le jour de notre passage, après 2500 km de pistes et de dunes. Orientation au road-book et à la boussole, 2 nuits en autonomie complète avec (ô merveille) 2 nuits sous les étoiles...
    Tout ça, c'est le Raid Cap Femina Aventure qui l'organise et j'ai cédé aux instances d'une copine-collègue qui m'a convaincue... qu'on ne vit qu'une fois et que rêver pouvait aussi se partager - d'où ce message !
    Alors voilà : je pars dans 9 mois et ce ne sera pas trop pour trouver les sponsors qui doivent nous aider à financer tout ça (voiture, équipements, trajets (on va en voiture d'Avignon au Maroc via l'Espagne, idem à l'envers au retour, 5000 km au total en 10 jours)), sécurité, assistance etc... mais on ne vit qu'une fois, je crois, et j'ai tellement envie que ça se fasse !
    Véro et moi avions depuis longtemps l'envie d'agir, sans trop savoir comment, en faveur des enfants. La découverte de l'existence de ce Raid a été le déclencheur : nous avons décidé qu'il serait la première action de l'association que nous avons créée, Cœurs de Lyonnes, qui ne s'arrêtera pas à cette première étape mais en attend beaucoup.
    Avec cette mailing list, je me propose de vous tenir au courant des avancées du projet, jusqu'à son départ et mieux, pendant le raid !! Une page FaceBook est déjà créée (pardon à ceux qui le savent et la suivent) :

    https://www.facebook.com/coeursdelyonnes et sachez que je serai ravie de vous y accueillir !
    Par ailleurs, notre projet a besoin de visibilité (les sponsors seront sensibles à une audience large) alors, si vous le pouvez, likez, partagez, faites-nous de la Puuuuuub et encouragez-nous par tous les moyens que vous pourrez trouver : on a besoin de vous pour que l'aventure réussisse !
     

      Cœurs de Lyonnes


    3 commentaires
  • 2017


    2 commentaires
  •  

    Des fêtes pour tous !À offrir ou à s’offrir ! Et à offrir encore !
    Vous le savez peut-être déjà : pour les fêtes de fin d’année Zonaires éditions vous fait de belles propositions :
    - Le livre "Un automne en aout" est offert par son auteur Jean Calbrix à partir de 30 € d'achat. (Le livre sera joint à l'expédition de votre commande)
    - Le livre "Généalogie de l'exode" d'Emmanuelle Cart-Tanneur est offert par l'éditeur pour l'achat de l'ensemble de la collection Lapidaires. (Le livre sera joint à l'expédition de votre commande)
    Vous pouvez consulter l’ensemble du catalogue sur www.zonaires.com

     Des fêtes pour tous !Mais ce n’est pas tout ! Vous aussi en commandant vos livres chez Zonaires éditions allez faire des cadeaux !

    Jusqu’au 31 décembre 2016 Zonaires éditions s’engage à reverser 15 % du montant de vos achats (quel que soit le montant) à l’association APARDAP (Association de Parrainage Républicain des Demandeurs d’asile et de Protection)

      

    Des fêtes pour tous !

     

     

    L'ensemble du catalogue est consultable sur le site de l'éditeur : www.zonaires.com
    Règlement possible par Pay Pal ou par carte bancaire ou par chèque à l’ordre de Zonaires éditions.

     

     

     

    Des fêtes pour tous !L’APARDAP est une association républicaine fondant son action sur la devise « Liberté, Egalité, Fraternité », elle est laïque, indépendante, sans appartenance politique, communautaire ou religieuse.
    Elle a pour objet général de contribuer au bon accueil des étrangers et à la défense de l’acquis républicain que constitue le droit d’asile.
    Elle regroupe des parrains, des filleuls, des associations agréées par le CA, des sympathisants et des personnes prenant part à son action.
    Le rôle du parrain (ou marraine) est d’accompagner bénévolement, dans les démarches administratives et sur le plan humain, son (sa ou ses) filleul(es) le temps nécessaire à la régularisation de sa (leur) situation.
    Cet engagement est officialisé par une cérémonie publique de parrainage républicain organisée dans le cadre d’une mairie, d’une autre collectivité territoriale, ou de tout autre établissement public choisi par le CA.

    Patrick L'Ecolier et Zonaires éditions vous souhaitent de belles fêtes.


    votre commentaire
  • Nice, les jours d'après

    Face à l’effroi, les mots peuvent réchauffer les cœurs et soutenir l’esprit.
    Sophie Etienbled nous a envoyé ces quelques mots à partager…

     

    15 juillet

    Je me lève, j'allume la radio et je suis atterrée.
    Il y a des jours où on ferait mieux de rester couché.
    Le soleil illumine un ciel lavé par la pluie de la nuit.
    Les nuages d'hier sont oubliés comme s'ils n'avaient jamais été.
    Pourquoi ne pouvons-nous pas faire de même avec le feu d'artifice de Nice ?
    Pourquoi la haine toujours, brutale et incroyable ?
    Incroyablement bête, incroyablement brute :
    Des hommes qui tuent des hommes, des hommes qui tuent des femmes,
    Des hommes qui tuent des enfants !
    Des kalachs, un poignard, un camion,
    A la folie aveugle tout est bon.
    Ceux qui interdisent le rire, le chant, la fête,
    Avec des airs de faux prophètes,
    Ne croient pas aux lendemains.
    Ils ne font juste plus partie des humains
    Et jamais au grand jamais un dieu n'a guidé leur main.
    C'est dans la vie seule que réside le divin.
    Musulmans, athées, chrétiens, adeptes de Bouddha,
    Personne ne veut de ce monde-là !

    Quand la musique est frappée d'anathème,
    Que reste-t-il pour dire je t'aime...


    3 commentaires
  • Marinade électorale

    Reprise d'une chronique publiée en janvier 2012

    Campagne de prévention 2012
    La campagne électorale bat son plein. Pour ne pas se laisser déborder par l'exaltation, voire sombrer dans l'extase, nous vous rappelons les conseils de bon sens prodigués par le bureau des illusions perdues ; ils vous permettront de rester normal en toutes circonstances et de profiter de la vie en tout bien tout honneur.

    Restez droit, ne prêtez pas le flanc la critique
    Détournez-vous des gens qui jettent le trouble dans les esprits
    Soyez vigilants, n'écoutez que les voix de la raison
    Sachez vivre en bonne intelligence en gardant vos réflexions pour vous
    Pour votre sécurité, n'entretenez pas d'arrière-pensées
    Ne prenez langue qu'avec vous-même
    Pour la tranquillité de tous, ne laissez pas vos rêves sans surveillance

    Et n'oubliez pas que :
    Il est formellement interdit de s'afficher en public sans un visa des autorités
    Les opinions répandues sans déclaration préalable sont passibles de poursuites.
    Les idées lancées en l'air sont soumises à une surtaxe environnementale.
    Toute personne surprise à creuser une idée sur la voie publique sera envoyée au trou.

    Campagne de dissuasion 2015
    Dans quel état sont les urgences ?


    6 commentaires
  • Histoire de passer le temps

    On ne trouvait pas l’information dans la seule presse locale ; de nombreux médias avaient couvert l’évènement. C’est pourquoi je suis allé voir ce qu’il en était de ces drôles de machines qui distribuent de la littérature en deux temps trois mouvements. Un mode d’emploi des plus simples : on presse au choix un des trois boutons lumineux de la console correspondant à une durée normalisée de lecture : une minute, trois minutes ou cinq minutes selon votre humeur ou votre temps de cerveau disponible ; et voilà un rouleau de papier imprimé plus ou moins long qui sort des entrailles de la machine. Enfin, quand ça veut bien fonctionner. Ma rencontre avec la première, installée dans le hall d’un endroit stratégique de la ville, ne m’a rien donné et est restée inactive et muette. Bon, je ne m’attendais pas à ce qu’elle cause, mais au moins qu’elle affiche un petit mot d’excuse genre désolé votre demande n’a pu aboutir, réessayez ultérieurement ! Le genre de message qu’affectionnent les machines un tant soit peu instruites. Résultat, j’ai fait comme on fait avec n’importe quel distributeur réticent, je lui ai filé quelques claques sur les flancs avec l’air de celui à qui on ne la fait pas. Sauf qu’il est resté de marbre, il n’a pas bronché, rien ! Bref, il n’a pas craché le morceau et je suis reparti bredouille.

    La seconde n’était qu’à quelques encablures et aussitôt sur les lieux, j’ai tenté le coup avec le bouton cinq minutes. Peut-être aurais-je dû me contenter du trois minutes mais cinq était le temps qu’il m’avait fallu pour faire le trajet et je me suis dit que ça établirait une certaine connivence temporelle. On a de ces idées parfois ! Le cinq comme le trois et pas plus que le un sollicité après-coup, ne se sont déridés. Pitoyable ! Je n’ai pas refait le coup des claques même si ça me démangeait. Faut dire que la dame à l’accueil semblait n’avoir d’yeux que pour moi. Bon, j’étais le seul visiteur, mais quand même ! Je lui ai demandé comme ça, l’autre là, enfin le truc qui pond des histoires, il fait la gueule ou quoi ? Elle a juste dit, j’en sais rien, j’suis nouvelle, on m’a rien dit, je peux pas tout faire et moi les histoires, vous savez… Comme je n’avais pas envie de lui en faire, j’ai pris mes cliques et mes claques.

    L’histoire aurait pu tourner court si je ne m’étais pas arrêté sur le chemin du retour dans une de ces officines que l’on appelle encore bibliothèque. Bon, la suite n’est pas difficile à imaginer, un distributeur trônait fièrement au beau milieu du hall et une bibliothécaire m’invita d’emblée à expérimenter sa belle mécanique. Voyant ma moue dubitative, elle ajouta ça ne vous prendra pas plus d’une minute, puis après un moment d’hésitation ou trois minutes, voire cinq si vous avez envie de quelque chose de plus long…

    J’ai eu droit à une sorte de ticket de caisse de soixante-dix centimètres de long sur lequel j’ai pu lire le récit plutôt plaisant de « Marthe ou le réveil d’une grande dame délaissée » signé Smoothi (en petits caractères). Rien de plus sur l’auteur(e) comme si cela n’avait aucune importance, comme si à l’avenir la machine pourrait elle-même produire ses petites histoires… pour passer le temps !


    4 commentaires
  • Il aura fallu attendre une quinzaine d'années, mais nous y sommes arrivés : le café (l'ancien et le nouveau cumulés) a franchi dans la nuit du 13 au 14 octobre 2015 le cap des 1 000 000 de pages vues. Le barman et toute l'équipe de Calipso remercient les 198 600 visiteurs pour leur bienveillante attention.


    7 commentaires
  • Prix Nobel de la Paix décerné aux grandes organisations qui ont conduit à la transition démocratique en Tunisie.

    Ici même, 5 décembre 2011...L'espoir est de mise...

    Il se trouve que j'étais à Tunis au moment des élections des délégués de l'Assemblée Nationale Constituante et que, grâce à quelques contacts parmi les acteurs de la révolution, j'ai pu rencontrer des prétendants à la gouvernance du pays mais aussi et surtout de simples citoyens se retrouvant dans les comités de quartier, groupes de défense, réseaux sociaux... Une parole libérée, foisonnante, entrainant des discussions à bâtons rompus, le jour, la nuit, échanges fraternels, respectueux et même si le ton devient parfois houleux, survolté, radical, l'espoir est de mise...

     

    Il suffit de prendre le taxi pour mesurer le changement à l'œuvre. A peine monté à bord, le chauffeur évoque la victoire de la révolution, l'enthousiasme de tout un peuple enfin libre et les doutes qui les assaillent aujourd'hui...

    L'espoir est de mise...

    Taxi 1- Aujourd'hui la presse est libre ; avant il n'y en avait que pour Ben Ali et les Trabelsi ; maintenant n'importe quel chien écrasé peut avoir un article dans le journal...

    Taxi 2 - La démocratie tout le monde la veut mais la pratique démocratique ne se fait pas à coup de baguette, ça ne s'inocule pas avec une seringue... 

    L'espoir est de mise...

    Taxi 3 - On a dégagé Ben Ali, maintenant on sait qu'on peut dire non...

    L'espoir est de mise...

    Taxi 4 - 90% des Tunisiens sont pour la révolution. Les 10% restants sont des malades, des fous qui crient encore Ben Ali, Ben Ali, Ben Ali... On a pas besoin de s'occuper d'eux, une cartouche c'est bon...

    L'espoir est de mise...

    Taxi 5 - Ennahdha va nous délivrer de la misère, la Tunisie va devenir propre, plus de corruption, plus de vagabonds...

    L'espoir est de mise...

    Taxi 6 - Ennahdha a gagné d'accord, on respecte le vote du peuple mais la révolution a les yeux ouverts, on ne laissera pas s'installer une autre dictature...  

    L'espoir est de mise...

    Taxi 7 - Maintenant on a la liberté... la liberté, tu peux pas savoir, on discute, on critique, on vote, on se respecte, c'est la révolution...

    L'espoir est de mise...

    Taxi 8 - La France applaudit aujourd'hui la Tunisie et sa révolution des jasmins, la France elle n'a rien compris, les jasmins c'était Ben Ali, notre révolution c'est la révolution de la dignité...

    L'espoir est de mise...

    Taxi 9 - On sait bien que la révolution n'est pas terminée, les rcdéistes vont encore manoeuvrer et les barbus vont défiler... 

    L'espoir est de mise...

    Taxi 10 - Les Tunisiens sont musulmans et modernes, ils respectent le code de la femme, le droit des personnes, la liberté d'expression et les valeurs de la famille, du Coran... 

    L'espoir est de mise...

    Taxi 11 - Les islamistes se veulent rassurants mais ils traitent les laïques d'intégristes...

    Taxi 12 - Démocratie et religion, c'est pas facile... croisons les doigts !

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique